Le CLUB des Bioéconomistes | Pour ou contre le bioéthanol ?
2005
post-template-default,single,single-post,postid-2005,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,transparent_content,qode-theme-ver-13.6,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

Pour ou contre le bioéthanol ?

Sortir enfin des débats critiques de « coin de comptoir » sur les biocarburants !

SNPAA / Le CLUB / 2017

Le bioéthanol est en plein essor dans les stations-services. Alternative réelle et sérieuse aux carburants pétroliers fossiles épuisables, le bioéthanol présente le triple avantage d’être respectueux de l’environnement, d’être économique et d’être parfaitement fonctionnel dans les véhicules essence, sans adaptation. C’est « l’essence bio » par excellence !

Produit en France et en Europe à base de céréales (blé, maïs) ou de betterave à sucre, il s’agit du carburant de provenance naturelle (matière première végétale renouvelable) qui est de loin le plus utilisé au monde, et issu de biomasse .

Le bioéthanol est aujourd’hui présent dans les trois types d’essences qui sont distribuées à la pompe en France :

  • 5 % de bioéthanol est mélangé dans le SP95 et le SP98 en usage banalisé

 

  • 10 % de bioéthanol est mélangé dans le SP95-E10 en usage banalisé   
  • Entre 65% et85 % de bioéthanol sont enfin mélangés dans le Superéthanol E85

Le bioéthanol à un bilan carbone global brut qui est neutre en terme d’émissions de gaz à effet de serre, « de la graine à l’essieu ». Sauf exception, les émissions de CO2 qui sont générées par les véhicules sont en effet compensées par l’absorption du même CO2 par les végétaux qui ont servi, aux champs, à la production photosynthétique.

En bilan net, les scientifiques ont ainsi établi que le bioéthanol permettait de réduire effectivement de près de 50% les émissions totales de gaz à effet de serre par rapport aux essences qu’il substitue. Un atout considérable face au défi climatique ! Et ce bilan est en outre certifié par des critères de durabilité européens, spécifiques de ces filières.

Outre ses avantages climatiques et environnementaux, le bioéthanol est enfin bien moins cher à la pompe, jusqu’à 50% plus économique que les autres carburants, ceci malgré une légère surconsommation du véhicule par rapport à l’utilisation d’essence sans plomb.

Bonne route !